Archives

Ecrit par Salvador, le 25 juin, 2012

Bienvenue !

Bienvenue

Ecrit par Salvador, le 25 juin, 2016

La novillada du 17 juillet 2016
pendant la Pescalune:

x

 

Communiqué du Service de Communication de Lunel: 

« Pour ce dernier jour de festivité, les Arènes Francis San Juan accueillent une démonstration équestre à 10h30.
Ce spectacle gratuit mettra en lumière l’art équestre et surtout le travail du cheval.
À 11h, le public pourra assister à la competencia pour les écoles tauromachiques avec un bolsin sans mise à mort.
Au programme : 4 becerros de la ganaderia Rafael Durand.  »
(Entrée libre et gratuite).

Les Novilleros

Manolo Vanegas

x

Né à Seboruco (Vénézuela) le 18 mai 1993, Euder José Vanegas Fernandez « Manolo VANEGAS » a baigné dans une ambiance taurine avec un grand-père novillero, un père organisateur de spectacles comico-taurins comportant une partie sérieuse, et un cousin matador de toros (César Vanegas). Il affronte dès l’âge de neuf ans des becerros dans le spectacle de son père, puis fait ses débuts en 2008 à Tovar en novillada sans picadors.
Fin 2010, il est remarqué par DomingoLopez Chaves qui le ramène en Europe et devient son apoderado. On le vit ainsi en 2013 à ALÈS où il coupa les deux oreilles d’un eral de Valverde. Il débute en piquée le 9 août suivant à Gijon où il se fait blesser par son premier novillo. Depuis le printemps 2014, il a confié la gestion de sa carrière à Philippe Cuillé et Didier Cabanis.
Ses sorties lors des dernières temporadas l’ont vu de nombreuses fois à son avantage, triomphant à de nombreuses reprises, passant avec succès deux fois par Madrid, mais aussi en France où il fut triomphateur à Arles, Carcassonne, Vauvert , Alès, ou au Vénézuéla à Valencia. Il a été déclaré meilleur novillero de la temporada 2015 dans le sud-est de la France par l’Association des Critiques Taurins et par l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

Alejandro Marcos:

x

Né à La Fuente de San Esteban (Salamanca) le 3 avril 1994, il intègre l’école taurine de Salamanca et réalise sous la houlette de Juan José un parcours remarqué dans la catégorie des novilladas sans picadors.
Une trajectoire qui le conduira à passer en piquée le 6 avril 2014 à Ledesma face à des novillos de Julian Garcia.

La saison 2014 se soldera par 11 paseos pour 15 oreilles.


L’année suivante, il laissera une bonne impression pour sa présentation à Las Ventas le 1er mai 2015 face à des novillos de González Sánchez-Dalp (salut et palmas), réalisant une belle temporada de 20 novilladas (12 oreilles), repassant par Madrid et gagnant notamment le très convoité Zapato de Oro d’Arnedo en coupant deux oreilles à ses novillos de Fuente Ymbro après avoir auparavant ouvert la Puerta Grande des arènes de Salamanca.

.

.

Tibo Garcia:

x

Né à Nîmes le 3 juin 1997 dans un milieu non aficionado, il découvre la tauromachie le 10 avril 2009 en assistant au mano a mano arlésien entre Juan Bautista et Sébastien Castella.

C’est le déclic qui le fera entrer au mois de septembre suivant à l’école taurine d’Arles. Il affronte son premier becerro en public en août 2010, puis rejoint l’école taurine de Béziers. Il rejoint les rangs de Centre Français de Tauromachie.
Première mise à mort en privé en 2012 et première novillada sans picadors à Rieumes en 2013 où il coupe une oreille d’un eral du Marquis d’Albaserrada, finissant la temporada avec 11 paseos pour 15 oreilles et deux queues.
Il passera ensuite par l’école El Toreo avant de confier la gestion de sa carrière à Serge Almeras. Un accident de voiture survenu en février 2014 lui fera manquer toute la temporada. Remis de ses blessures, il partira s’entrainer en Andalousie en fin d’année et parviendra, grâce à l’ancien matador Ruiz Miguel, à se présenter au concours des écoles taurines locales, terminant à la cinquième place de l’épreuve.
De retour en France, il remportera le Bolsin de Bougue et participera avec succès à de nombreuses novilladas sans picadors dans le sud-est comme dans le sud-ouest de la France, finissant vainqueur à Rodilhan du Bolsin Nîmes Métropole. Il a été pour cela honoré par l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard du Sud-Est qui l’ont élu meilleur novillero dans la catégorie.

Ecrit par Salvador, le 23 juin, 2016

Le novillo promis à Tibo Garcia

Dimanche 3 juillet 2016 le Club Taurin « El Campo » fait sa fiesta campera chez la ganaderia Giraud.
Vous avez le programme de la journée sur ce lien: ICI.

L’après-midi, un novillo – et non un becerro comme annoncé par erreur – sera lidié par Tibo Garcia.
C’était la promesse faite par notre Club lors de sa participation à la soirée débat au centre du Scamandre.

Le novillo ayant été retenu à la Ganaderia Giraud, une délégation de cinq membres du club sont allés le voir au campo.
Nous avons ramené quelques images:

Les alentours:
la tête de toro naturalisée est celle du premier semental Carlos Nuñez.

Le novillo 3-15 (de herradura):
negro mulato, badanudo, corniblanco  plutôt cornalón. Très bel exemplaire.
Une particularité du fer: la crosse de la queue est très marquée.

 

Le novillo, nous sentant, adopte l’attitude de flehmen: il  retrousse la lèvre supérieure pour détecter certaines odeurs intéressantes…. (à noter la souplesse du cou)

DSC_4086

Son frère:

DSC_4160

Ecrit par Salvador, le 13 juin, 2016

Fiesta campera
dimanche 3 JUILLET 2016

x

Ecrit par Salvador, le 8 juin, 2016

Feria de Boujan – 5 juin 2016

Le Club Taurin « El Campo », le nôtre, pour marquer son caractère éminemment taurin, avait programmé en cette fin de printemps d’aller voir une novillada. Le choix se porta sur la Feria de Boujan sur Libron, 2ème du nom.

Les novilleros Miguel Angel Leon, Manolo Vanegas et Curro Duran combattront 6 novillos de la ganaderia Valverde.
Cette ganaderia située aux portes de la Camargue et du Parc naturel régional des Alpilles, est établie sur la finca de Coste-Haute s’étend sur plus de 220 hectares. Geneviève et Jean-Luc Couturier élèvent le patrimoine des ganaderias Valverde et Concha y Sierra. Aujourd’hui plus de 400 bêtes vivent en liberté sur de vastes étendues sauvages.
L’élevage des toros de Valverde, plus connus sous le nom de Curé de Valverde, a connu son age d’or avec son encaste Conde de la Corte.
La ganaderia Concha y Sierra est considérée comme la dernière représentante de l’encaste pur «Vazqueño».

–ooOoo–

Pour lire la suite de l’article click sur ce lien:
Feria de Boujan – 5 juin 2016

Ecrit par Salvador, le 26 mai, 2016

« Los de la Bodega » – 2016

Chaque année, le Club Taurin « El Campo » organise une journée pour remercier tous les amis, adhérents ou pas, qui ont aidé au bon déroulement de la bodega de la saison précédente.

Cette année le Club leur offrit une journée chez Bonijol où deux ateliers « confection de un peto » et « affûtage de una puya« , nous occupèrent le matin.
Excellente initiative que ces ateliers. Alain Bonijol se trouvant dans sa propriété du Gers ce fut Pierre son frère, autodidacte dans le métier, qui nous expliqua les différentes étapes de la création de ce peto qui caractérise la cuadra Bonijol: 25 kilos au lieu de 60 !!!
Ceci expliquant cela on comprend pourquoi ses chevaux sont plus légers et donc plus mobiles permettant de toréer le toro sans entraîner derrière lui les monosabios aux rênes ou à la badine.
Une activité qui malheureusement, est en léger recul à l’image de la crise actuelle.
Dans l’atelier d’affûtage, Jean-Lou nous montra sa machine-outil, importée d’Espagne, réglée au quart de poil et sur laquelle il affûte par an, minimum, 14 puyas por caja et cela pour 80 spectacles environ.
Qui se doutait, avant de le voir faire, qu’une pointe s’affûte sur toute sa face plane ?
Qu’il existe trois sortes de puyas ? Celle de Madrid, la andaluza et… celle de Bonijol.
Que l’acier utilisé…. bon, on ne va pas tout dire, allez les voir, leur accueil est extra !

Ces ateliers furent suivis d’un apéritif tardif car le temps était vite passé et la paella ne pouvait attendre davantage.

Pour lire la suite de l’article click sur ce lien:
« Los de la Bodega » – 2016