Archives

Ecrit par Salvador, le 25 juin, 2012

Bienvenue !

Ecrit par Salvador, le 20 mars, 2012

Partenaires 2019

 PARTENAIRES 2019

Ecrit par Salvador, le 23 mai, 2019

Carteles de ce mois de juin 2019

FRANCE  en bleu
PORTUGAL en vert
– ESPAGNE en noir

——————————————– ooOoo ————————————————-

JUIN 1 : ALÈS (17h) 3 Concha y Sierra + 3 Marqués de Albaserrada. Marc Serrano, F.J.Palazón, Alberto Lamelas

1er juin: CHAMUSCA (rej) 6 Passanha. João Moura fils, João Salgueiro da Costa, Duarte Pinto (forcados de Chamusca et Santarém)

1er juin: CORDOUE (19h) (rej) 6 F.Bohórquez. P.H.de.Mendoza, Léa Vicens, Guillermo Hermoso

1er juin: LA MUELA (Saragosse) (festival) 5 El Cotillo. M.P.Langa (rej), Jesús Millán, Imanol Sánchez, Toñete, Miguel Cuartero (nov)

1er juin: MADRID (19h) 6 Zalduendo. Antonio Ferrera. Curro Díaz, Luis David

1er juin: SAN JOSÉ DEL VALLE (Cádiz) (festival) 6 F.Bohórquez. Fermín Bohórquez (rej), Jesulín de Ubrique, F.R.Ordóñez, Alfonso Vázquez (nsp)

1er juin: VILLALUENGA DEL ROSARIO (Cordoue) (nsp) 6 Chamaco. Darío Cañas, Jesús Rivero, Juan Luis Sánchez, Alejandro Cano, Manuel Vera, Miguel Angel Ruiz

2 juin: ALÈS (10h45) (nsp) 2 Durand + 2 Barcelo. Solalito, Niño Julián

2 juin: ALÈS (17h) 6 Couto de Fornilhos. Javier Castaño, Javier Cortés, Gómez del Pilar

2 juin: ANTEQUERA (Málaga) 6 Dolores Rufino. El Cid, El Fandi, Paco Ureña

2 juin: ARANJUEZ. 6 Jandilla. Morante, El Juli, J.M.Manzanares

2 juin: CACERES (19h) 6 El Pilar. Juan Mora, Emilio de Justo (mano a mano)

2 juin: CAPTIEUX (17h) (nov) 6 El Freixo. Dorian Canton, José Fernando Molina, Borja Collado

2 juin: CORUCHE (Portugal) (rej) Palha, Murteira Grave, Ribeiro Telles, Vale Sorraia, Passanha, Cortés de Moura. João Ribeiro Telles fils (seul contre six) (forcados de Coruche et Montemor)

2 juin: MADRID (19h) (rej) 6 Cortés de Moura. Diego Ventura, Leonardo Hernández, J.M.Munera (confirmation)

2 juin: SAN LUCAR DE BARRAMEDA (19h) 2 Bohórquez + 4 Cuvillo. P.H.de.Mendoza (rej), Andrés Roca Rey

2 juin: VILLACARRILLO (Jaén) (festival) 6 Murube. Andy Cartagena (rej), J.C.Venegas, Román, José Garrido, Pablo Aguado, Carlos Enrique Carmona (nov)

3 juin: MADRID (19h) (nov) 6 F.Ymbro. Juanito, Antonio Grande, Diego San Román

4 juin :  MADRID (19h) 6 Las Ramblas. Morenito de Aranda, Juan del Alamo, Tomás Campos

5 juin :  MADRID (19h) 6 Garcigrande. S.Castella, Alvaro Lorenzo, Ginés Marín

6 juin: LISBONNE. 6 Varela Crujo. João Moura (rej), Marcos Bastinhas (rej), Cayetano (forcados de Portalegre et Chamusca)

6 juin: MADRID (19h) 6 P.de.S.Lorenzo. Antonio Ferrera, M.A.Perera, López Simón

6 juin: SANTISTEBAN DEL PUERTO (Jaén) (nsp) 4 El Acebuche. Pablo Maldonado, Víctor Acebo, Abraham Segura, Andrés Gil

6 juin: SÉVILLE (nocturne) (nov) 6 Dolores Rufino. Javier Orozco, Fernando Navarro, Manuel Diosleguarde

7 juin: MADRID (19h) 6 Alcurrucén. Antonio Ferrera, Diego Urdiales, Ginés Marín

7 juin: NÎMES (18h) 6 El Torero. Thomas Joubert, Thomas Dufau, Juan Leal

7 juin: SANTISTEBAN DEL PUERTO (nsp) 4 Sancho Dávila. José Velasco (rej), Fernández Ríos, Jorge San José

8 juin: MADRID (19h) (rej) 6 El Capea. P.H.de.Mendoza, Léa Vicens (mano a mano)

8 juin: NÎMES (11h30) (nov) 6 Pagès-Mailhan. Francisco de Manuel, Diego San Román, El Rafi

8 juin: VIC-FEZENSAC (11h) (nov) 4 El Retamar. André Lagravère, Dorian Canton

8 juin: NÎMES (18h) 6 Jandilla. Antonio Ferrera, Emilio de Justo, Toñete

8 juin: SANLUCAR DE BARRAMEDA (nsp) 6 El Torero. Rafael Camino, Cristian Parejo, Solalito, Francisco Fernández, Pablo Jaramillo, Mario Sánchez

8 juin: SANTISTEBAN DEL PUERTO. 6 Samuel Flores. Rafaelillo, Curro Díaz, J.E.Colombo

8 juin: VIC-FEZENSAC (18h) 6 Cebada Gago. Octavio Chacón, Rubén Pinar, Thomas Dufau

9 juin: ALBACETE. 6 Las Ramblas. Enrique Ponce, Cayetano, Rubén Pinar

9 juin: MADRID (19h) 6 Baltasar Ibán. Curro Díaz, Emilio de Justo, Pepe Moral

9 juin: NÎMES (11h30) 6 Victoriano del Río. Diego Urdiales, Paco Ureña, Pablo Aguado (confirmation)

9 juin: SANTISTEBAN DEL PUERTO (nov) 6 El Cotillo. Ana Rita (rej), Curro Moreno, Borja Collado (forcados d’Arruda dos 8 À L’AFFICHE Vinhos)

9 juin: VIC-FEZENSAC (11h) (concours) Saltillo, La Quinta, Partido de Resina, Pagès-Mailhan, Flor de Jara, Los Maños. Rafaelillo, Domingo López-Chaves, M.Escribano

9 juin: NÎMES (18h) 6 J.P.Domecq. S.Castella, Andrés Roca Rey (mano a mano)

9 juin: VIC-FEZENSAC (18h) 6 Dolores Aguirre. Gómez del Pilar, Javier Jiménez, M.A.Pacheco

10 juin: MADRID (19h) 6 El Ventorrillo. Eugenio de Mora, Sebastián Ritter, F.J.Espada

10 juin: SANTARÉM (Portugal) (rej) 6 Vasconcellos. António Ribeiro Telles, Luis Rouxinol, Salgueiro da Costa (forcados de Santarém)

10 juin: NÎMES (11h30) (rej) 6 Bohórquez. P.H.de.Mendoza, Léa Vicens, Guillermo Hermoso (confirmation)

10 juin: VIC-FEZENSAC (11h) Novillada sp de Pagès-Mailhan

10 juin: NÎMES (17h30) 6 Victorino Martín. Octavio Chacón, Rubén Pinar, Pepe Moral

10 juin: VIC-FEZENSAC (17h) 6 Pedraza de Yeltes. Daniel Luque, Emilio de Justo, Juan del Álamo

11 juin :  MADRID (19h) 6 Valdellán. F.Robleño, Iván Vicente, Cristian Escribano

12 juin :  MADRID (19h) 2 Los Espartales + 4 Cuvillo. Diego Ventura (rej), El Juli, Diego Urdiales

13 juin :  MADRID (19h) 6 Cuadri. Rafaelillo, Domingo LópezChaves, Octavio Chacón

13 juin : SÉVILLE (nocturne) (nov) 6 Soto de la Fuente. Aquilino Girón, Cristóbal Ramos « Parrita », Pablo Páez

14 juin: ISTRES (18h) 6 Zalduendo. El Juli, Roca Rey, Adrien Salenc (alternative)

14 juin: MADRID (19h) 6 F.Ymbro. Morenito de Aranda, Pepe Moral, José Garrido

15 juin: ISTRES (18h) 6 Valverde. Octavio Chacón, Javier Cortés (mano a mano)

15 juin: MADRID (19h) 6 Victoriano del Río. S.Castella, Paco Ureña, Andrés Roca Rey

15 juin: PLASENCIA (Cáceres) (19h) 6 Zalduendo. Morante, J.M.Manzanares, Emilio de Justo

15 juin: ROQUETAS DE MAR (Almería) (nsp) 6 Martín Lorca. El Primi, Pablo Maldonado, Alvaro Alfonso, Manuel Osuna, Jorge Martínez, Rafael León

16 juin: ISTRES (11h) (nov) 6 Cuillé. Maxime Solera, Cristian Pérez, Carlos Olsina, Héctor Gutiérrez, El Rafi, Alfonso Ortiz

16 juin: AIRE-SUR-L’ADOUR (18h) 6 Valdefresno. F.Robleño, Octavio Chacón, Daniel Luque

16 juin: ISTRES (18h) (corrida charra) 6 Victoriano del Río. El Juli, S.Castella, Luis David

16 juin: MADRID (19h) 6 Santiago Domecq. El Fandi, López Simón, Pablo Aguado

16 juin: PLASENCIA (19h) (rej) 6 Romão Tenório. Andy Cartagena, D.Ventura, Léa Vicens

16 juin: SANTARÉM (rej) 6 Veiga Teixeira. João Moura fils, João Ribeiro Telles, Francisco Palha (forcados de Santarém et Montemor)

20 juin: ALICANTE (nsp) 6 Daniel Ramos. Abraham Segura, Jesús Díaz, Manuel Encinas, Carla Otero, Eloy Sánchez, Manuel Caballero

20 juin: GRENADE. 6 Núñez de Tarifa. José Garrido, J.Galdós, Pablo Aguado

20 juin: SÉVILLE (nocturne) (nov) 6 F.Ymbro. Emilio Silvera, Calerito, Daniel de la Fuente

21 juin: ALICANTE. 6 El Parralejo. López Simón, Román, Pablo Aguado

21 juin: GRENADE. 6 García Jiménez. Morante, El Juli, El Fandi

22 juin: ALICANTE. 6 J.P.Domecq. S.Castella, J.M.Manzanares, Roca Rey

22 juin: ANGRA DO HEROISMO (Açores) (rej) Pinto Barreiros, Rego Botelho, Albino Fernandes, São Torcato, Passanha Sobral, João Gaspar. Filipe Gonçalves, Tiago Pamplona, João Moura fils (forcados d’Évora et des Açores)

22 juin: GRENADE. 2 Benítez Cubero + 2 Garcigrande + 1 Cuvillo + 1 El Pilar. Sergio Galán (rej), José Tomás

22 juin: LA BRÈDE (11h30) (nsp) 2 Alma Serena + 2 La Espera. Clément Hargous, Niño Julián

22 juin: LA BRÈDE (18h) 6 F.Ymbro. Daniel Luque, Juan Leal, Juan Ortega

22 juin: SANTA OLALLA DEL CALA (Huelva) (nsp) 6 Espartaco. Alfonso Alonso, Carlos Fernández, Jaime González Écija, Antonio Romero, Manuel Perera, Salvador García

23 juin: ALGECIRAS. 3 Torrestrella + 3 Torrealta. Fortes, José Garrido, J.Galdós

23 juin: ALICANTE. 6 Garcigrande. Morante, El Juli, Paco Ureña

23 juin: GRENADE (nov) 6 El Torreón. Aquilino Girón, Borja Collado, Miguel Aguilar

23 juin: LEDESMA (Salamanque) (nov) 6 Ignacio López-Chaves. Antonio Grande, Manuel Diosleguarde (mano a mano)

23 juin: MAUGUIO (17h30) 6 Gallon. Antonio Nazaré, Damián Castaño, El Adoureño

23 juin: SAINT-SEVER (18h) 6 Victoriano del Río. S.Castella, Thomas Dufau, Clemente

24 juin: ALICANTE. 6 Luis Algarra. El Fandi, Cayetano, Toñete

24 juin: ANGRA DO HEROISMO. 3 Rego Botelho + 3 Albino Fernandes. Curro Díaz, S.Castella, Pablo Aguado

24 juin: LEDESMA (concours) P.de.S.Lorenzo, Sánchez-Arjona, Montalvo, Hoyo de la Gitana, Valdefresno, Galache. Domingo López-Chaves, El Capea, Alejandro Marcos

26 juin: CHOTA. 6 Santa Rosa de Lima. Rafaelillo, El Fandi, Joaquín Galdós

26 juin: SORIA (18h30) (rej) 6 Benítez Cubero. Leonardo Hernández, Léa Vicens, M.P.Langa

27 juin: CHOTA. 6 San José del Monte. Rafaelillo, El Fandi, Andrés Roca Rey

27 juin: NAVAS DE SAN JUAN (Jaén) (nov) 6 Los Ronceles. José Velasco (rej), Alfonso Ortiz, Gómez Valenzuela

27 juin: SÉVILLE (nocturne) (nov) 6 José Cruz. Daniel García Navarrete, Rafael González, Marcos

28 juin: ALGECIRAS. 2 Benítez Cubero + 4 El Freixo. Diego Ventura (rej), El Juli, J.M.Manzanares

28 juin: ALICANTE (nsp) 6 El Parralejo. Jorge San José, Kevin Alcolado, Marcos Andreu, José María Trigueros, Cristian Expósito, Juan José Alba

28 juin: ANGRA DO HEROISMO. 2 Rego Botelho + 2 José Luis Cochicho + 2 João Gaspar. João Moura fils (rej), Manuel Escribano, João Silva « Juanito » (forcados des Açores)

28 juin: NAVAS DE SAN JUAN (nov) 6 Ruiz Canóvas. Miguel Moura (rej), Rocío Romero, Víctor Hernández

28 juin: SORIA (10h30) (nsp) 6 Laura Velasco. José Manuel Serrano, Enrique Ulises, Jonathan Anaya

28 juin: SORIA (18h) (nsp) 6 Laura Velasco. Alejandro Márquez, Javier Poley, Emiliano Ortega

29 juin: ALGECIRAS. 6 Santiago Domecq. M.A.Perera, Cayetano, Pablo Aguado

29 juin: ALICANTE (rej) 6 David Ribeiro Telles. Andy Cartagena, Léa Vicens, João Telles

29 juin: BOUJAN-SUR-LIBRON (18h30) (nov) 6 António Silva. Manuel Ponce, Aquilino Girón, Cristian Pérez

29 juin: BURGOS. 6 El Pilar. Antonio Ferrera, S.Castella, Morenito de Aranda

29 juin: JACA (Huesca) (nov) 4 Alicia Chico. Carlos Aranda, Alberto Alcalá

29 juin: NAVAS DE SAN JUAN (Jaén) (nsp) 6 Collado Ruiz. Fernández Ríos, Miguel Uceda Vargas, Adrián Centenera, Víctor Acebo, Emiliano Ortega, Julio Alguiar

29 juin: SORIA (18h) 6 Victorino Martín. El Cid, Rubén Pinar, Román

30 juin: ANGRA DO HEROISMO (rej) 3 Albino Fernandes + 3 João Gaspar. Filipe Gonçalves, João Pamplona, João Salgueiro da Costa (forcados des Açores et de Ramo Grande)

30 juin: BOUJAN-SUR-LIBRON (11h) (nsp) 4 Concha y Sierra + 1 Fernay. Niño Julián, Guillermo García, Lucas Miñana

30 juin: BOUJAN-SUR-LIBRON (18h) (nov) 6 Veiga Teixeira. Abel Robles, Maxime Solera, Cristóbal Reyes

30 juin: BURGOS. 6 Victorino Martín. Rubén Pinar, Román, José Garrido

30 juin: SORIA (19h) 6 Salvador Domecq. S.Castella, Emilio de Justo, Andrés Roca Rey

30 juin: VILLASECA DE LA SAGRA (Tolède) (nsp) 6 Sánchez de León. Jaime González Écija, Jordi Pérez, Miguel Polope, Villita, Solalito,Sebastián Marín

Ecrit par Salvador, le 17 mai, 2019

Vente de viande de toro.

Voici les deux novillos qui ont été lidiés lors de notre Fiesta Campera 2019 chez Turquay.

Cette année notre Club innove en proposant à la vente leur viande.
Vous le savez, c’est une viande Bio d’une exceptionnelle qualité.
Elle vous est proposée conditionnée en barquettes sous vide,  d’un poids de 5 à 6 Kgs à un prix qui vraiment défie toute concurrence: 10 euros le kg !
Dans le contenu des cassettes vous trouverez côte de bœuf, steak, gardiane, etc…
Par contre, contrairement à ce qui a été dit, elles ne contiendront pas de steak haché.

Pour toute commande vous pouvez utiliser le canal habituel de contact du Club: 04 66 88 78 36 ou le 06 21 02 96 03.

En plus, en commandant des cassettes de viande, vous contribuez à aider le Club à vous présenter des activités aussi intéressantes (osons le dire !) que celle notre Fiesta Campera.
A vous de jouer !

 

Ecrit par Salvador, le 13 mai, 2019

Fiesta Campera 2019
Ganaderia Turquay (1/3)

C’est le samedi 11 mai que s’est déroulée notre Fiesta campera 2019 chez la ganaderia Turquay, élevage que nous avions déjà visité le 12 juin 2012 *.
C’étaient les débuts du site mais si la taille des photos a changé ce n’est pas le cas des participants: toujours aussi jeunes !

En parlant des participants, nous avons eu le plaisir de compter parmi nous, la gagnante du concours d’affiches pour la feria de Saint Gilles 2019: Martine Tichit, membre du Club.

 

.

Elle rejoint les membres distingués du Club et rallie ainsi une autre membre du Club, honorée il y a deux ans avec le titre de
« Grand Consul de Nîmes » : Muriel Vessier-Cariat.
Muriel qui pense à nous mais très prise par ses fonctions elle ne peut participer comme elle voudrait.
Nous non plus, on ne t’oublie pas Muriel.

 

En pénétrant dans la salle du repas, sur la cheminée, nous avons eu le plaisir de constater que trônait au milieu du linteau, au-dessus de la croix de Camargue, le Trophée « El Campo » remis à la famille 7 ans plus tôt…
Délicate attention qui témoigne du savoir-vivre.

Puis pour en terminer avec ces mises en exergue, cette photo qui nous montre toutes les difficultés d’un photographe – Pierre – quand il veut capter l’attention des photographiés.
Avec ce mouchoir blanc à la main, Robert, notre Président Honoraire ma fait penser à quelqu’un…
Il ne manque que le cordier !

———————–=============ooOoo=============———————–

Cette Fiesta Campera s’est déroulée en deux temps et sous deux climats différents.
D’abord le petit déjeuner à Mas-Thibert – Les Cossouls – puis tienta, apéro, repas, lidia au Mas des Cavales à Eyguières – la Crau.
Pour ne pas perdre de temps dans les déplacements, le Club avait envoyé en reconnaissance, trois de ses membres avec mission, via les coordonnées GPS, de guider les participants.

Le matin rendez-vous était donné à 8h30 devant les arènes.
Le co-voiture s’organise et nous voilà partis – avec le quart d’heure camarguais – en file vers le Mas-Thibert. La reconnaissance GPS ayant bien marché, nous sommes arrivés à 9h50 alors que le rendez-vous était à 10h.
On a bien fait de ne pas traîner, les premiers arrivés avaient déjà commencé le déjeuner…

L’endroit est magnifique d’authenticité. En pleine nature, nous pénétrons dans le domaine des vaches vedelières qui surveillées par un mari visiblement jaloux, nous ont regardé d’un air… intéressé.
Les mâles, eux, sont ailleurs à l’abri de la présence des bipèdes que nous sommes qui pourraient altérer leur caractère sauvage.
L’herbe est rase mais serrée à faire pâlir d’envie Le Cailar ! Du rarement vu.

Le petit  déjeuner aux Cossouls:

Le temps n’est pas clair mais il ne pleut pas et il n’y a pas de vent

Par définition le « cossoul » se trouve dans le delta fossile de la Durance qui y a charrié pendant cinq millions d’années des galets arrachés aux massifs des Alpes.
Il y a 18.000 ans, le lit de la Durance est dévié, et son delta s’assèche pour laisser place à une steppe semi-aride : le « coussoul ».
« Coussoul» est le nom donné par les bergers locaux aux milieux arides méditerranéens steppiques; ce sont des pelouses rases à recouvrement discontinu abritant des associations végétales parmi les plus riches en espèces.

Question: mais que venait faire là cette vache Angus ?

Angus est une race bovine écossaise.
La black angus a un pelage noir mais du blanc peut apparaître sur les mamelles.
Les muqueuses sont noires.
Elle est naturellement sans cornes.
De par ses origines, c’est une vache très résistante aux aléas du climat et des saisons. C’est pourquoi elle se prête parfaitement à l’élevage en Camargue. Sa viande a un très faible taux de cholestérol.

 

Article Suivant….
Ecrit par Salvador, le 13 mai, 2019

Fiesta Campera 2019
Ganaderia Turquay (2/3)

Après le petit déjeuner dans cette nature magnifique nous voilà partis vers le Mas des Cavales à Eyguières chez le ganadero.
Mais, autant à l’aller nous avons respecté le plan mis en place autant pour cet itinéraire ce fut le….
« moi je sais, je connais je passe devant » etc et je ne vous fais pas un dessein.
Certains se sont trompés de route, d’autres se sont perdus, ceux qui ont respecté le plan sont arrivés sans encombre.
Moralité ? Le Club avait tout mis en place je crois qu’il fallait faire confiance.

Mais bon, une fois rendus nous allons vers la placita pour la tienta de deux vaches mais là, le temps fut « harina de otro costal » !
Averses, un peu de vent d’où le peu d’images.
On devait manger dehors, vite tout rentrer et préparer la salle de réception pour le repas.

Au fait, avec les invités, il fut servi 130 repas ! Les membres avaient répondu et nous étions le double de 2012 !

La tienta nous donna l’occasion de voir à l’oeuvre Javier Cortés avec Jean-Marie Soula, Solalito avec Serge Almeras et un certain Pablo avec la chemise rouge.

La tienta:

L’apéritif:

Bien entendu, dès la tienta terminée le soleil revint et pour se remettre un apéritif « normal » pour le Club El Campo fut servie sous la toile de tente bienvenue pour s’abriter des rayons du soleil (??? !!!)
L’animation était assurée par « Fiesta Gipsy » et son « Sueño de rumba ».
Ils furent très appréciés car ils assurèrent un fond sonore, discret, très agréable.

Remerciements:

Un peu serrés à cause du mauvais temps (passager) Le Club remercia nos hôtes en particulier Madame Turquay mère à qui il fut remis un magnifique bouquet.

Le repas:

Article Précédent….
Article Suivant….
Ecrit par Salvador, le 13 mai, 2019

Fiesta Campera 2019
Ganaderia Turquay (3/3)

La lidia:

Premier novillo:

Un novillo cardeno (Santa-Coloma ?), avec une belle tête, très noble mais dont les forces s’étiolèrent après la pique qu’il a poussée avec modération.
Le ganadero a dû être satisfait car il y avait chez lui de la noblesse, il a baissé la tête (« humillando ») à souhait, faisant l’avion favorisant la prestation de Javier Cortés.
A mon avis (qui n’engage que moi) j’ai trouvé ce dernier très agréable avec son toreo por los vuelos, bien dans le rythme du novillo qu’il a su citer sans brusquerie ce qui le mettait en valeur. On sentait son envie de baisser la main mais le train-arrière du novillo ne lui permit pas.
Souple de ceinture il a su allonger ses passes. A revoir avec plaisir.

Deuxième novillo:

Ci-dessous à deux mois d’intervalle.
A gauche quand le Club était allé le choisir * (c’est la photo dans le cadre qui a été offerte au ganadero) avec le poil d’hiver encore et quelque peu ventru. A droite ce samedi. Il a pris du morrillo, gagné en trapío et en souplesse. L’allure d’athlète avec un bon tranco.
Très belle tête, très symétrique. Comme dirait Emilio Muñoz « ancho de sienes ».
Buendía ? sans doute mais le museau effilé est du Santa Coloma.
Il a été solide à la pique, a poussé en levant la queue. Il a montré sa caste tout au long de la lidia. A son débit (peut-être ?) son goût prononcé pour la corne droite, la gauche donnant moins de jeu.
Mais c’est difficile à juger car Solalito, qui l’a craint d’entrée, nous a montré qu’il avait encore à apprendre. Ce novillo ne pardonnait aucune faute.
J’ai laissé le détail en photos de l’estocade, quant à l’emploi du descabello ce jeune novillero nous a paru beaucoup hésiter…
Si Emmanuel Turquay  a d’autres novillos de la même veine il est certain qu’on entendra parler de lui.

Portraits pris sur le vif:

Article Précédent….