Archives

Ecrit par Salvador, le 25 juin, 2012

Bienvenue !

Bienvenue

Ecrit par Patrick B., le 25 juin, 2018

Feria Aire sur Adour 2018
Le CR du président
La photo du groupe

————————————————————————————————————————————

El Campo à la feria d’Aire sur Adour

La peña taurine vauverdoise El Campo avait organisé un voyage de trois jours la semaine dernière pour la feria d’Aire sur Adour afin de rendre hommage au maestro Fandiño mortellement blessé l’an dernier dans les arènes d’Aire pour cette même feria.

Malgré des inondations très importantes dans cette région, la fête fut maintenue sauf la course landaise du vendredi soir , la piste des arènes étant inondée  mais peu importe nos amis landais savent recevoir et la soirée fut très animée.

Le samedi les membres de la peña étaient invités dans les forêts landaises à Brocas les Forges chez le ganadero Malabat dans un écrin de verdure. Moments inoubliables avec un accueil très chaleureux des propriétaires qui nous avaient préparé un repas landais très copieux digne de Gargantua; un grand moment d’amitié et de partage.
Après le repas Pascal l’intarissable ganadero  passionné nous fit la visite de sa ganaderia avec de nombreuses anecdotes avant un retour sur Aire en fin d’après midi pour admirer le célèbre corso de la ville.

Le lendemain matin rendez-vous autour des arènes, pour les plus matinaux un petit déjeuner landais très apprécié ( œufs ventrèche ) les attendait.
Puis direction les arènes où était organisé un tentadero avec Richard Millian accompagné des jeunes de son école taurine,Victor Mendès et Stephane Mecca , excusez du peu, qui nous ont régalé toute la matinée dans une ambiance bon enfant et sympathique.

Avant les agapes du midi, ce fut le moment de rendre hommage au maestro Fandiño devant les arènes avec un public venu en nombre. Une plaque commémorative en son souvenir fut dévoilée sur le mur d’entrée des arènes dans un grand moment de recueillement et de respect pour le maestro.

Après les tripes à la mode des landes, les aficionados d’El Campo prenaient place dans les belles arènes d’Aire sur Adour pour la corrida de cette feria avec au menu Escribano, Alamo et Duffau devant des toros de  Joselito.

Puis le soir venu après la corrida, il fallut bien penser au retour, vers notre chère petite Camargue la tête pleine de beaux souvenirs et de bons moments d’amitié passés ensemble dans cette magnifique région landaise ….

Groupe-Aire

Ecrit par Salvador, le 23 juin, 2018

CR-Voyage à Aire s/ Adour
Visite de Aire-Philippe

En se levant tôt nous avons eu le temps de visiter Aire.
Aire est sur la route de Santiago et cela se voit.

Cathédrale St-Jean Baptiste: 

La Cathédrale Saint-Jean-Baptiste marque une étape sur la Via Podiensis, un des chemins du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui va du Puy-en-Velay jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle en passant par le col de Roncevaux.
La signalisation au sol permet aux pèlerins de ne pas s’égarer.

La Halle aux grains: 

Construite en 1856 sur la Place des Sans-culotte. La charpente est entièrement taillée à l’herminette, chevillée.
Un chef-d’-oeuvre de compagnons.

La Maison de l’officialité: 

date du XIVéme. C’était le tribunal de justice de l’évêque. Belles fenêtres à meneaux (1) et baies géminées(2).

– (1) le meneau est un élément structural vertical en pierre de taille qui divise la baie d’une fenêtre
– (2) baies géminées: baies groupées par deux sans être directement en contact (par ex: séparées par une colonne)

Le canal: 

Situé en plein centre-ville, le moulin fonctionnait avec ce canal qui est alimenté par une prise de l’Adour sur la commune voisine de Barcelonne-du-Gers. Ce canal est situé sur les anciennes enceintes de la ville qui étaient aussi les fossés médiévaux, cela donne une idée de la délimitation de la vieille ville.

A propos de notre chauffeur PHILIPPE: 

Il m’a impressionné.
Toujours calme, d’humeur égale. Accédant à tous nos caprices.
A table, dimanche à midi, il sent son gâteau et demande à la cantonade: « Quelqu’un veut le mien ? »
« Tu n’aimes pas Philippe ? » lui demandai-je, « Non ce n’est pas ça, c’est qu’il est parfumé à une liqueur et je veux être à O% »
Il avait raison: il sentait la fleur d’oranger…
Le président a pris l’initiative de lui glisser une enveloppe à la fin; il a bien fait !!!

Ecrit par Salvador, le 22 juin, 2018

CR-Voyage à Aire s/ Adour
Troisième jour (1/2)

Comme je le précisais au « Premier jour » les qualités d’improvisation, calculée, de la nouvelle équipe se confirment.
La course landaise ayant été annulée et les places comprises dans le prix du voyage, la nouvelle tête, après concertation, décide que la trésorière ne fera pas 47 chèques pour rembourser le prix des places mais que, avec cette somme, nous prendrions l’apéritif du soir (celui de la journée précédente) et aujourd’hui un déjeuner landais. Quite pour le Club d’y laisser des… plumes.

DSC_0381-2

 

Donc de bon matin, 10 heures, nous nous rendons vers le chapiteau des arènes où « La Junta » (ensemble local des Clubs taurins) proposait son petit déjeuner consistant.
On est parti en se disant: « Comment va être préparé le canard ? »

L’inénarrable Jeannot (quel boute-en-train !) en chemin,  nous a expliqué que ce matin en se levant il a vérifié partout si il ne lui poussait pas des plumes de… canard à force d’en consommer !
Il était prêt à « échanger son royaume » pour un cochon.

La tête de soulagement quand il a vu que le déjeuner était composé de deux œufs frits avec deux tranches de ventrèche.

Mais là où on constate le sérieux c’est quand on s’est rendu compte qu’il n’en avait pas repris.

Pour lire la suite de l’article click sur le lien ci-dessous:
CR-Voyage à Aire s/ Adour
Troisième jour (1/2)

Ecrit par Salvador, le 22 juin, 2018

CR-Voyage à Aire s/ Adour
Troisième jour (2/2)

En attendant la corrida de l’après-midi nous avons pu admirer une démonstration de danses sevillanes par un groupe local.
Vous pouvez constater qu’il est possible de danser tout en souriant ce qui est une garantie de la transmission du plaisir ressenti.
Ça nous change des danseurs (euses) au visage grave, fermé, hyper-concentrés qui donnent l’impression d’être plus en train de compter que de danser. Pour lire la suite de l’article click sur le lien ci-dessous:
CR-Voyage à Aire s/ Adour
Troisième jour (2/2)

Ecrit par Salvador, le 20 juin, 2018

CR-Voyage à Aire s/ Adour
Deuxième jour (1/3)

Journée « Bacade Malabat ».

Petit déjeuner à l’hôtel:

De bon matin, bonne nouvelle: l’Adour est en décrue.

CHEZ La GANADERIA (bacade) MALABAT:

On a tous à l’esprit ce que peut être une ganaderia avec son cortijo, sa placita de tienta et autres installations.
On en a vu en Espagne, en Camargue mais qu’en est-il en Gascogne ?
En arrivant, le regard se porte tout de suite sur ce bâtiment de style gascon, toiture à trois pans en « queue de palombe,  fait de colombages (chevillés)  garnis de torchis (argile plus paille). Le pan arrière, orienté Ouest, est plus bas que le reste car il faut se protéger du vent et de la pluie.
A l’intérieur, l’espace est élargi en évidant le torchis et en laissant les colombages apparents.

Après un examen attentif, la différence saute aux yeux: la couleur verte en d’autres termes, l’herbe est partout !

Le bâtiment et le décor:

Un apéro taurin:

D’aucuns (parfois désabusés…) regardaient « LE » match, d’autres discutaient à l’ombre et le reste, avec notre « président honoraire chargé de mission » en tête, travaillaient pour devenir des prácticos.