Archives

Ecrit par Salvador, le 25 juin, 2012

Bienvenue !

Bienvenue

Ecrit par Salvador, le 14 juillet, 2016

Pourquoi les arènes de Pamplona sont toujours remplies ?

x

Un élément de réflexion: (extrait de la taquilleria oficial)

Une place à l’ombre, entre le 8ème et 15ème rang, pour la Miurada du 14 juillet 2016: 28 euros, réservation comprise.

Imaginons la même chose, au hasard, dans les arènes de Nîmes…
x

Ecrit par Salvador, le 14 juillet, 2016

Trouvé sur le Net…

Voici une affiche magnifique comme seuls les ibériques peuvent en faire mais…

x

en détaillant les tarifs un détail m’a fait sursauter:

TENDIDO GENERAL:      12€
JUBILADOS y NIÑOS:     10€

En France, pourrait-on faire de même ?

Vous réponses en cliquant sur ce lien: mail       email_panneaux002

Elles seront publiées.

Ecrit par Salvador, le 9 juillet, 2016

Los carteles de la Feria de Albacete

x

Arènes de Albacete (« La Chata »), classées 2ème catégorie dans la Communauté autonome de Castille-La Manche.

Coordonnées géodesiques sur ce lien:  Aller aux arènes, aux ganaderias, avec un G.P.S.

—oOo—

x

  • Jeudi 8 septembre : toros de Samuel Flores pour Enrique Ponce, El Fandi et Filiberto (alternative).
  • Vendredi 9 septembre : novillos d’El Cortijillo et Lozano Hermanos pour Mario Sotos,
    Diego Carretero et Cristian Pérez(début en piquée).
  • Samedi 10 septembre : toros de Montalvo pour Sébastien Castella, Miguel Ángel Perera
    et José Garrido.
  • Dimanche 11 septembre : rejón. Toros de Capea et San Pelayo pour Andy Cartagena,
    Diego Ventura et Juan Manuel Munera.
  • Lundi 12 septembre : toros de La Quinta pour Curro Díaz, Juan Bautista et Sergio Serrano.
  • Mardi 13 septembre : novillos de Guadaira pour Pablo Aguado, Luis David Adame et
    Alfonso Cadaval.
  • Mercredi 14 septembre : toros d’Alcurrucén pour David Mora, Paco Ureña et Rubén Pinar.
  • Jeudi 15 septembre : deux toros d’Ángel Sánchez y Sánchez pour Diego Ventura et quatre toros
    de Garcigrande-Domingo Hernández pour El Juli et Alejandro Talavante.
  • Vendredi 16 septembre : toros de Núñez del Cuvillo pour Enrique Ponce,
    José María Manzanares et Álvaro Lorenzo.
  • Samedi 17 septembre : toros de Daniel Ruiz pour El Juli, Alberto López Simón et
    Andrés Roca Rey.

Voir ce lien: Feria de Albacete

x

 

Ecrit par Salvador, le 6 juillet, 2016

Fiesta campera 2016
Ganaderia J. Giraud (2/2)
.

Après la tienta effectué sous un grand soleil mais avec du Mistral, pour nous remettre de nos émotions, nous passons à l’apéro.
Consistant, comme toujours, mais pris avec modération il a été l’occasion de déguster comme tapas le saucisson de taureau mais aussi le chorizo camarguais une spécialité de la charcuterie du Cailar.

Apéritif:

Ce fut l’occasion pour Tibo, très amusé, de signer quelques autographes sur des endroits… inattendus.
Nous en avons profité pour continuer notre chasse – commencée à Boujan – aux tatouages…

Le repas:

Nous étions 82 à table.
Belle salle mais de dimensions un peu réduites par rapport au nombre que nous étions et cela n’a pas permis au ganadero, à Tibo et à sa cuadrilla accompagnés de quelques « privilegiés », de partager le repas avec nous.

Lidia du novillo offert par le Club:

Nous avions déjà parlé de ce novillo sur cet article: Le novillo Giraud promis à Tibo Garcia
Pour le lidier, Tibo s’était entouré de El Santo, Merenciano et de David. Gabin à la pique. L’expérience était là.
Bien présenté, il était passé par la peluquería. Normal, Tibo était là pour parfaire ses connaissances, pas pour prendre des risques inconsidérés d’ailleurs un service médical était prévu.

Le trapío est une chose, le comportement en est une autre.
Allait-il montrer les vertus recherchées chez un toro: force, bravoure, noblesse ?
Comme on le voit sur le photos, jusqu’à la fin il a gardé la bouche fermée.Il a pris trois piques bien données (on voudrait en voir comme cela dans des arènes dites de renom !)

Dès l’accueil par une véronique corne gauche,  il a chargé droit, le museau à ras du sol, faisant l’avion par la suite. Le pied !
Comme vous l’imaginez le ganadero avait le sourire.
Tibo, qui a commencé ses novilladas piquées à Boujan (El Campo y était), visiblement impressionné au départ s’est confié par la suite et réussi une lidia avec des detalles prometteurs.
Il le tua après un pinchazo, d’une entière en lo alto, un peu ladeada mais certera et sans descabello.

Bien sûr on aurait aimé qu’il fasse ceci ou cela vu la qualité des protagonistes mais il faut mettre les choses à leur place: Tibo doit s’aguerrir face à des toro-novillos de 400 Kgs. Chaque chose en son temps.
A sa sortie il nous a confié qu’aujourd’hui il avait beaucoup appris et c’est bien l’essentiel. Le club est ravi de contribuer à sa progression.

La remise des souvenirs:

Avant de se quitter, le Club tint à remettre un petit souvenir à Tibo, au ganadero et honorer son épouse avec un bouquet de fleurs.

Au revoir et à bientôt pour l’ouverture de la Bodega !

Groupe 2

Ecrit par Salvador, le 5 juillet, 2016

Fiesta campera 2016
Ganaderia J. Giraud (1/2)
.

Commentaire de Jo Royo, chargée de la Communication au sein du Club:

Dimanche 3 juillet, le club taurin El Campo a organisé sa fiesta campera annuelle à la tour de Cazeau, chez le ganadero Jacques Giraud.
Une destination qui a permis aux 80 participants de découvrir un très beau campo et d’apprécier le chaleureux accueil de Jacques Giraud et de sa famille.
Après la promenade en charrette, le public s’est réuni autour des arènes afin d’assister à une tienta de deux vaches. C’est Tibo Garcia qui était chargé de mettre en valeur  la bravoure et la noblesse des vaches, travail qu’il a accompli avec son sérieux habituel sous l’œil avisé du ganadero.
Apéritif et repas ont été partagés dans une grande convivialité ponctuée de chants entonnés par Roger et repris par tous les convives.
L’après midi s’est terminée par la lidia d’un novillo offert à Tibo Garcia. Gabin Rehaby  a officié avec sa maîtrise habituelle à la pique.
Trophée, cadeaux et fleurs ont été offerts aux acteurs de cette belle journée préparée de main de maître par les membres du  bureau du campo.

Une journée si intéressante qu’elle aura très certainement une suite , à l’automne : Jacques Giraud pourrait bien venir parler de son travail de ganadero et de sa sélection.

—ooOoo—

Ce dimanche 3 juillet 2016 c’était la fiesta campera de notre Club. Grand moment annuel de la vie du Club.
Cette année ce fut une sortie inédite à la ganaderia Jacques Giraud, au Sambuc, dans le Domaine de la Tour du Cazeau.
Vous pouvez la visiter, virtuellement, sur ce lien: Ganaderia Giraud.

Le Club, soucieux du bien-être de ses adhérents, avait affrété un car pour se rendre au Sambuc. Conduits par notre ami Philippe qu’on a revu avec plaisir, nous voilà rendus à 10 heures dans la cour du Domaine.
Comme il n’était pas question de se laisser abattre, d’emblée, nous attaquâmes par le petit déjeuner: fougasses, chocolats, vin rouge, rosé frais….
Pendant ce temps nous rejoignaient les adhérents venus par leurs propres moyens, Serge Almeras, Tibo Garcia et ses amis.

DSC_0119

Le petit déjeuner:

Où l’on aperçoit Jacques Giraud avec sa minerve après avoir subi l’agression d’un de ses toros qui le mit bas de son cheval.
Comme il dit: il s’en sort bien !

El campo en charrette:

On a pu apercevoir de futurs chevaux de picador qui s’habituent à l’obscurité…
Le piquero du jour, Gabin, à l’échauffement.
Nous avons dérangé la manada écrasée par la chaleur et les animaux n’avaient pas envie de poser devant les caméras.
On peut noter, quand même, de très beaux exemplaires avec mucha cara.

La tienta:

Dès le retour, tout le monde vers la plazita très fonctionnelle comme on verra.
Tibo Garcia doit « tentar » deux vaches de deux ans.
Assister à une tienta est un moment privilégié. Si parfois le ganadero, à court, fait tienter du desecho ici, ce n’était pas le cas. A l’issue de la tienta, elles allaient savoir qu’elles allaient devenir…
Nous nous permettrons de donner notre avis mais bien évidemment, il n’engage que nous et n’interfère en rien dans la décision du ganadero.

La préparation et le public:

Dans le burladero (3ème photo) à gauche, Serge Almeras apoderado de Tibo, à droite Gilles Trinquier, président de la Peña Tibo Garcia qui peut être joint sur ce mail:  penatibogarcia@gmail.com

1ère vache:

Surprenante !
Negra mulata, armure regulière, jolie.
Pousse des deux cornes dans le peto, y retourne gaiement trois fois.
A la muleta, le museau à ras du sol (« humilla »), fait preuve d’une noblesse sans faille et visiblement Tibo se régale.
Seul bémol: le vent forcit et dérange ce jeune novillero que le club a décidé (avec raison !) de suivre et soutenir.
A noter la mini-tertulia dès qu’elle est rentrée, entre le ganadero, Tibo et Serge Almeras apoderado.
Qu’ont-ils décidé pour la 4.36 ?

2ème vache:

De cette dernière, fort bien présentée, nous ne retiendrons que la difficulté qu’elle a présenté pour rentrer au toril: il fallut sortir le lasso !