Archives

Ganaderia François ANDRE

Divisa, fer, escoussure

 

PROPRIÉTAIRE : Frédéric LAUTIER
ADRESSE : Campagne des Grillons – 135 route de la Gare – Balarin – 13280 Raphele-les-Arles
TÉL : 04.90.98.47.62   MAIL: fredericlautier@neuf.fr
LIEU DE PÂTURAGE : Mas de l’île à Maussane et Les Pradelles au Paradou
DEVISE : jaune blanche et rouge
ESCOUSSURE : feuille de figuier oreille gauche, media oreja à  droite
ANCIENNETÉ DE CRÉATION : 1947
ORIGINE : Pouly – Cobaleda
PREMIÈRE SORTIE EN ARÈNE :
– Novillada sans picador en 1954
– Novillada avec picador en 1971
– Corrida de toros en 1985
Taureaux remarquables : N° 35 gracié par Lima de Estepona à Saint Laurent d’Aigouze en Août 2000

 

Tout le bétail sur Le  Mas de l’île est issu de la maison et en porte le fer.

François André fait ses débuts d’éleveur en s’associant en 1947 avec Alphonse Jalabert pour mener une manade de souche Lescot qui pâturait au Laget, un lieu devenu aujourd’hui le nom du second élevage des frères Jalabert.

En 1957. François André fait cavalier seul et achetait à Lucien Tardieu des bêtes d’origine Pouly y ajoutant quelques années plus tard des Georges Daumas de souche Achille Pouly ainsi que des vaches provenant de chez Paul Ricard de sang Infante da Camara, un des sangs majeurs de la Lusitanie.
Un semental Arturo  Cobaleda a marqué sa descendance par le pelage caractéristique du Vega-Villar.
La base de cet élevage tient aux  » Patas Blancas « , terme par lequel on désigne les toros d’origine Vega-Villar.

Les exemplaires berrendos (blanc et noir), luceros (triangle blanc sur le frontal) ; bragados (ventre blanc), coleteros (extrémité de la queue blanche) calzados (bas des pattes blanc) ou jaboneros (au pelage jaune paille) y sont nombreux.

L’année 1967 était celle de l’installation au Mas de l’lle et aux Pradelles.

Vers 1970, Jean-Pierre Ricard de Raphéles devient le gardian de la maison. Il est aidé par Rolland Durand des Pradelles.
1986, Fréderic Lautier devient le bayle de la ganaderia.

A la mort accidentelle de François André en 1991, sa soeur Anne-Marie Bosc assure la succession dès le 1er juin 1991.En 1997, « Artaban » n° 33 sera fier d’être lidié en spectacle formel, comme le premier toro de l’élevage par Denis Loré, sous le nouveau titre : «Les Héritiers de François André».

Anne-Marie Bosc s’éteindra en 2009.
Frédéric Lautier lui a succédé fin octobre 2008.

Espoirs 2013

Pas de commentaires sur cette page