Archives

Fiesta Campera 2019
Ganaderia Turquay (1/3)

C’est le samedi 11 mai que s’est déroulée notre Fiesta campera 2019 chez la ganaderia Turquay, élevage que nous avions déjà visité le 12 juin 2012 *.
C’étaient les débuts du site mais si la taille des photos a changé ce n’est pas le cas des participants: toujours aussi jeunes !

En parlant des participants, nous avons eu le plaisir de compter parmi nous, la gagnante du concours d’affiches pour la feria de Saint Gilles 2019: Martine Tichit, membre du Club.

 

.

Elle rejoint les membres distingués du Club et rallie ainsi une autre membre du Club, honorée il y a deux ans avec le titre de
« Grand Consul de Nîmes » : Muriel Vessier-Cariat.
Muriel qui pense à nous mais très prise par ses fonctions elle ne peut participer comme elle voudrait.
Nous non plus, on ne t’oublie pas Muriel.

 

En pénétrant dans la salle du repas, sur la cheminée, nous avons eu le plaisir de constater que trônait au milieu du linteau, au-dessus de la croix de Camargue, le Trophée « El Campo » remis à la famille 7 ans plus tôt…
Délicate attention qui témoigne du savoir-vivre.

Puis pour en terminer avec ces mises en exergue, cette photo qui nous montre toutes les difficultés d’un photographe – Pierre – quand il veut capter l’attention des photographiés.
Avec ce mouchoir blanc à la main, Robert, notre Président Honoraire ma fait penser à quelqu’un…
Il ne manque que le cordier !

———————–=============ooOoo=============———————–

Cette Fiesta Campera s’est déroulée en deux temps et sous deux climats différents.
D’abord le petit déjeuner à Mas-Thibert – Les Cossouls – puis tienta, apéro, repas, lidia au Mas des Cavales à Eyguières – la Crau.
Pour ne pas perdre de temps dans les déplacements, le Club avait envoyé en reconnaissance, trois de ses membres avec mission, via les coordonnées GPS, de guider les participants.

Le matin rendez-vous était donné à 8h30 devant les arènes.
Le co-voiture s’organise et nous voilà partis – avec le quart d’heure camarguais – en file vers le Mas-Thibert. La reconnaissance GPS ayant bien marché, nous sommes arrivés à 9h50 alors que le rendez-vous était à 10h.
On a bien fait de ne pas traîner, les premiers arrivés avaient déjà commencé le déjeuner…

L’endroit est magnifique d’authenticité. En pleine nature, nous pénétrons dans le domaine des vaches vedelières qui surveillées par un mari visiblement jaloux, nous ont regardé d’un air… intéressé.
Les mâles, eux, sont ailleurs à l’abri de la présence des bipèdes que nous sommes qui pourraient altérer leur caractère sauvage.
L’herbe est rase mais serrée à faire pâlir d’envie Le Cailar ! Du rarement vu.

Le petit  déjeuner aux Cossouls:

Le temps n’est pas clair mais il ne pleut pas et il n’y a pas de vent

Par définition le « cossoul » se trouve dans le delta fossile de la Durance qui y a charrié pendant cinq millions d’années des galets arrachés aux massifs des Alpes.
Il y a 18.000 ans, le lit de la Durance est dévié, et son delta s’assèche pour laisser place à une steppe semi-aride : le « coussoul ».
« Coussoul» est le nom donné par les bergers locaux aux milieux arides méditerranéens steppiques; ce sont des pelouses rases à recouvrement discontinu abritant des associations végétales parmi les plus riches en espèces.

Question: mais que venait faire là cette vache Angus ?

Angus est une race bovine écossaise.
La black angus a un pelage noir mais du blanc peut apparaître sur les mamelles.
Les muqueuses sont noires.
Elle est naturellement sans cornes.
De par ses origines, c’est une vache très résistante aux aléas du climat et des saisons. C’est pourquoi elle se prête parfaitement à l’élevage en Camargue. Sa viande a un très faible taux de cholestérol.

 

Article Suivant….

Commentaire(s) sur cet article: "Fiesta Campera 2019
Ganaderia Turquay (1/3)